« L’appel du Coucou » Robert Galbraith

Bonjour à tous chers Rumjumblers ! J’espère que vous allez tous parfaitement bien en ce début de semaine ! Je m’excuse je suis un peu à la traîne, la fatigue se fait sentir à l’approche des vacances …

Par manque de temps je lis très lentement mes livres car depuis cette année mon temps de lecture se résume à 20min sur le chemin de la fac dans mon train et par conséquent je n’ai pas beaucoup de roman à vous proposer en revue pour le moment mais quand je me serais remémorer quelques bouquins qui m’ont marqué ces dernières années [ je ne penses pas que mes lectures de collège et de lycée soient passionnantes, peu être que j’en ferais simplement une petite liste si je retrouve dans le fond de ma mémoires ceux qui m’ont le plus plus! ] je vous le ferais savoir !

Aujourd’hui je vais vous parler de celui que je viens de finir (en 3 mois …) « L’appel du Coucou »* de Robert Galbraith que j’ai lu en anglais, absolument prenant avec un style assez exquis je dirais 😉

Il est question d’une enquête sur la mort d’une magnifique et richissime « top model » londonienne, est-ce un suicide comme la police l’a décrété ou un meurtre comme en est si certain son frère ? Beaucoup de personnages sont impliqués dans l’entourage de la jeune femme ce qui laisse le lecteur dans un brouillard assez épais jusqu’aux 20 dernières pages de ce pavé (à moins que mon esprit de détective se soit embourbé ses dernières années et que les trois quart d’entre vous aurais deviné ce qu’il se passait bien avant !). La multitude d’individus aux personnalités et horizons très différents rendent le récit riche et loin d’être monotone, sentiment que j’ai ressenti dans un certain nombre de roman policier et détective que j’ai pu rencontrer jusqu’à maintenant. L’histoire se file bien et se met en place agréablement page après page où on se sent en empathie avec les deux protagonistes qui nous livres pudiquement leur propre vie. Je n’en dis pas plus !

Sous son pseudonyme Robert Galbraith – JK.Rowling se dévoile avec un style que je ne lui connaissais pas et qu’elle maîtrise à mon goût incroyablement bien. Je me suis attachée au détective Comoran Strike et à sa secrétaire/assistante Robin qui mènent leurs enquêtes bien à leur façon et je ne peut attendre de les retrouver dans les prochains tomes :

Le Ver à Soi *(2014) et La Carrière du Mal* (Mars 2016)

Une enquête qui sort de l’ordinaire menée par un détective privé aussi ours qu’attachant aidé par une charmante demoiselle qui donne une touche très féminine au livre.

Bonne lecture et Profitez !

*Cet article contient des liens affiliés vous pouvez vous référer à ma page « bienvenue dans mon petit bazar » pour connaître ma politique à ce sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s